French online magazine Mediapart.fr has an intriguing analysis of the new "technocrats" who will have to save the Euro and the European Union. All three, Lucas Papademos, Mario Monti and Mario Draghi (ECB) have worked or are connected to Goldman Sachs, the bank which helped cook the books of Greece to enter the eurozone.

Here is an interesting extract of this excellent piece of journalism:

Sont-ils vraiment les hommes de la situation ? Car à y regarder de plus près, ces hommes ont été de toutes les expériences passées de l’Europe. Ils ont eu non seulement un rôle actif dans son évolution mais ont aussi, si ce n’est initié, au moins couvert les trucages, les manipulations, les errements qui se trouvent aujourd’hui au cœur de la crise de l’Europe et de l’euro.  Avec Mario Draghi, le nouveau président de la Banque centrale européenne, ils ont formé un trio qui a été au cœur des problèmes des dettes souveraines, entretenant une proximité plus qu’étroite avec Goldman Sachs et les banques américaines sur le sujet. Les mêmes banques qui aujourd’hui spéculent contre les Etats européens et l’euro.  “

Via www.da-esterel.fr

Advertisements